© 2018 par Camille Brasselet. 

1/11

Mémoire et série photographique

Faire corps - 2019

 

" Matière corporelle et matière photographique entrent en corrélation. Une incarnation matérielle de l’image photographique agit comme lieu d’expérimentation de la matérialité du corps. Il devient surface d’impression, inhérent à la photographie. Grâce à elle, il s’inscrit dans un nouvel espace, un espace sensible. Cependant, jusqu’où peut-on contraindre un corps à s’inscrire dans un espace qui, à priori, ne lui appartient pas ? "